La stratégie de façade maritime Sud-Atlantique à horizon 2030

15 octobre 2019 à 17:11

 

Au regard du rôle essentiel de l’Océan, l’Europe a mis en place en 2007 une politique maritime intégrée afin de traiter les différentes politiques maritimes nationales de manière coordonnées et non plus sectorielles (pêche, transport maritime, plaisance…).

Dès 2009 la France a mis en place une stratégie nationale pour la mer et le littoral afin de valoriser sa situation géographique. Les orientations de cette stratégie sont déclinées localement dans une stratégie de façade maritime.

La façade maritime de la Région Nouvelle Aquitaine, dite façade Sud Atlantique s’étend sur 720 km de linéaire côtier; elle représente 50 000 emplois dans l’économie maritime et compte 65 aires marines protégées dont deux parcs naturels marins. C’est aussi 20 millions de tonnes de marchandises traitées dans les ports de la Région.

La stratégie de la façade Sud Atlantique à l’horizon 2030 se décline en 26 objectifs stratégiques socio-économiques et 14 objectifs stratégiques environnementaux autour de trois axes :

  • Préserver un patrimoine littoral et marin d’exception,
  • Une économie maritime compétitive, pourvoyeuses d’emplois et respectueuses des équilibres écologiques,
  • Améliorer les connaissances comme moteur de l’innovation.

Une réunion s’est tenue le 14 octobre 2019, sur cette thématique à la Maison du Port. Réunion organisée par la D.I.R.M en la personne de Monsieur Eric Banel en présence de plusieurs élus, de Madame la Préfète de Région, du Préfet Maritime, de Madame la Députée Sophie Panonacle, du Président de la CDA, du Président de la CCI de la Rochelle, du Président du Directoire du GPMLR, Michel Puyrazat, du SGAR, de la PREMAR, des Préfectures 17 et 33 et de nombreux opérateurs économiques. Elle a débutée par une visite du port sur « l’Espérance » navire de croisières Iter-Iles.

burst