Economie Industrielle et Territoriale

19 mai 2016 à 11:17

Démarrage opérationnel de la démarche « Economie Industrielle et Territoriale » avec le recrutement de son animateur, Rémi Justinien et présentation du projet au Comité de Direction de l’Union Maritime de La Rochelle le 17 mai 2016.

C’est le 27 novembre 2014 que Port Atlantique La Rochelle et l’Union Maritime de La Rochelle, répondent ensemble à la manifestation d’intérêt pour l »Ecologie Industrielle et Territoriale en Poitou-Charentes », pilotée par  l’ADEME et la Région Poitou-Charentes. Treize candidatures ont été retenues et quatre lauréat ont été sélectionnés dont Port Atlantique La Rochelle/UMLR.

La première phase a été le recrutement de l’animateur EIT ; 58 candidatures déposées et 5 profils retenus pour entretien et un choix celui de Monsieur Rémi Justinien qui a débuté sa mission tout début mai 2016.

La seconde échéance consiste au lancement de l’appel d’offres diagnostique de flux qui sera fait en mai 2016 pour débuter le diagnostique début Juin 2016. Restitution du diagnostique en décembre 2016 puis élaboration et mise en œuvre du plan d’action en 2017.

Pour accompagner cette démarche un comité de pilotage a été mis en place, regroupant l’ADEME, la Région, la CDA de La Rochelle et une équipe projet composée de Port Atlantique La Rochelle, Union Maritime de La Rochelle et Sup de Co La Rochelle. Ce comité s’est réuni pour la première fois le 1 avril 2016.

C’est au cours du CODIR que Rémi Justinien a précisé le concept d’économie circulaire « rien ne se perd, tout se transforme » dont l’écologie industrielle et territoriale est l’un des piliers. Trois domaines d’action concernent l’économie circulaire : la gestion des déchets, l’offre des acteurs économiques, la demande et le comportement des consommateurs. Le schéma suivant illustre bien la démarche.

IMG_4320

Le cas de Kalundborg (petite ville portuaire danoise) est cité en exemple illustré par de fortes réduction de consommation et des gains annuels de plus de 10 millions d’euros. L’objectif de la démarche consiste à produire davantage, mieux, tout en se réconciliant avec nos propres objectifs environnementaux inscrits dans la charte de développement durable signée entre PALR et l’UMLR. Le diagnostique qui sera établi sur la place portuaire et au delà permettra de développer deux types de synergie :

  • Mutualisation – par exemple collecte et traitement de déchets,
  • Substitution- par exemple en créant un réseau de chaleur à partir de l’énergie inutilisée d’une industrie.

IMG_4321

Il s’agit peut être à notre échelle de dupliquer le cas de Kalundborg.

DSC_9679DSC_9675DSC_9683DSC_9680

Crédit photos : Thierry Rambaud  PALR