Projet éolien offshore au large de Noirmoutier

5 décembre 2014 à 20:38

Ce fut le thème de la conférence du 4 décembre 2014, organisée à La Rochelle par la Région Poitou-Charentes. Sur cet appel à projet concernant les iles d’Yeu et de Noirmoutier, un autre compétiteur était en lisse constitué par le consortium EDF Alstom avec comme développeur la société WPD Offshore mais également la société rochelaise FAST du Groupe Maritime Kuhn.

Les engagements de ce candidat pour le Port de La Rochelle étaient conséquents puisque les bases logistiques devaient être implantées sur le Port, avec 600 emplois à la clef. C’est ce contexte qu’a rappelé Philippe Joussemet, Président de l’Union Maritime de La Rochelle, soulignant que l’ensemble des installations, bases logistiques, de l’attributaire de ce projet se situeraient hors de La Rochelle et exprimant la déception de la place portuaire lors de l’annonce de la décision de confier au consortium GDF-SUEZ AREVA la réalisation de ce projet.

Cependant les porteurs de ce projet ont exprimés les besoins nécessaires pour la construction, la fabrication, l’exploitation et la maintenance de ce projet qui peuvent intéresser des entreprises rochelaises. Déjà quelques unes sont impliquées dans ce projet. A l’avenir il est impératif de constituer un annuaire des entreprises locales susceptibles de participer à cette nouvelle filière des énergies renouvelables.

L’Union maritime de La Rochelle, va proposer lors de son prochain CODIR, de constituer un « cluster » regroupant l’ensemble des acteurs pouvant être intéressés par la filière des Energies Marines Renouvelables.

IMG_2393

IMG_2391