Etude du potentiel des filières du Grand Port Maritime de La Rochelle

18 décembre 2013 à 12:53

Dans la perspective d’établir le nouveau projet stratégique sur les années 2014-2019, le GPMLR a mandaté le cabinet Ernst & Young afin de présenter :

  • L’état des lieux des filières existantes,
  • Les perspectives de développement pour l’avenir.

Ce projet sera soumis pour avis au Conseil de Développement, vraisemblablement en mai 2014.

Souhaitant associer les acteurs économiques à son élaboration, le Président du Directoire a proposé, dans une démarche collaborative, que les principaux leaders de ces filières soient, préalablement, consultés, ce qui s’est produit de juillet à août 2013.

Le 16 décembre 2013, la restitution de l’étude du potentiel des filières, pilotée par Julien Durand, Responsable de la mission Stratégie, Développement, Aménagement au sein du GPMLR, a été présentée aux opérateurs économiques, tous membres de l’Union Maritime de La Rochelle.

« Au final, les perspectives d’accroissement du trafic pour le GPMLR sont comprises entre 1,8 et 3,5 millions de tonnes d’ici à 2017. » résume le Cabinet EY.

Le GPMLR bénéficie, pour atteindre cette potentialité, d’avantages concurrentiels que sont :

  • Le tirant d’eau, adapté à la taille des nouveaux navires; tirant d’eau consolidé par des investissements récents,
  • Des accès nautiques rapides et aisés,
  • Un Opérateur Ferroviaire Portuaire.

La forte implication de la communauté portuaire dans la gouvernance du GPMLR son dynamisme commercial sont des atouts pour le développement du port.

Reste à finaliser le troisième volet de l’étude : quels sont les moyens à déployer pour atteindre cette ambition?