Et si la croissance en région Poitou-Charentes se nourrisait de céréales?

28 novembre 2013 à 12:27

Comme annoncé dans notre « Agenda », la rencontre-débat sur le thème « Et si la croissance en région Poitou-Charentes se nourrissait de céréales? » s’est tenue le 22 novembre 2013 à Poitiers.

Débat animé par Alain Defaye de « La Nouvelle République » avec la participation de Jean-Pierre Raffarin, Sénateur de la Vienne, Jean-Hervé Lorenzi, Président du cercle des économistes, Philippe Chartrier, Président de la CCI de la Vienne, Michel Grenot, délégué « Passion Céréales » en Poitou-Charentes, Michel Puyrazat, Président du Directoire du grand Port Maritime de La Rochelle et de Ahmed Hikmi, Directeur du campus Poitiers de fBS.

Jean-Pierre Raffarin lance le débat en soulignant que la région Poitou-Charentes est le 4ième grenier français avec 751 000 ha de céréales cultivées.

Filière employant 17 100 personnes dans la région. Filière orientée vers l’export via le port de La Rochelle-Pallice où 80% de la collecte est exportée par deux opérateurs SICA ATLANTIQUE et SOUFFLET SOCOMAC.

Pour Jean-Pierre Raffarin, l’agriculture est l’avenir de la région Poitou-Charentes. « La mondialisation est notre avenir; il faut aller où les clients se situent ». Il faut un avenir industriel pour notre agriculture et trouver un pacte positif entre l’agriculture et l’écologie.

Michel Grenot, Délégué régional de « Passion Céréales », Président de SICA ATLANTIQUE, Président délégué de la coopérative « Charente Alliance », agriculteur et éleveur souligne l’importante de la production céréalière de cette région, importance quantitative mais également qualitative, reconnue sur les marchés extérieurs et demandée. Les agriculteurs sont de véritables managers, chef d’entreprise, formés et compétents ce qui en fait, insiste-t-il le véritable moteur de cette filière qui cependant doit encore se renforcer pour peser sur le débat national.

Michel Puyrazat, Président du directoire du Grand Port Maritime de La Rochelle-Pallice confirme que les céréales sont le premier trafic du port, représentant en 2012 40% du  trafic portuaire. Forte évolution en 2013 puisque  les céréales à fin octobre représentent 47% du trafic . Le Port de La Rochelle est devenu le sixième Grand Port Maritime devançant Bordeaux. Avec 8, 350 millions de tonnes à fin octobre le port devrait en fin d’année 2013 approcher le 9,5 millions de tonnes, à comparer à 7,5 millions de tonnes en 2009. Ces performances résultent d’une dynamique de la place portuaire et des investissement d’infrastructures qui ont permis que cet outil soit attrayant pour les armateurs. Seul port en eau profonde de la façade Atlantique, seul Opérateur Ferroviaire Portuaire de la façade atlantique, il draine les  trafics historiques et nouveaux.

P05  P04