Paris Africa Ports

21 novembre 2013 à 18:57

La troisième édition  du Carrefour de la Marine Marchande « Paris Africa Ports » s’est tenu le 15 novembre 2013 à Paris sur le thème : « Y a-t-il un port ouest africain pour accueillir un navire de 16 000 EVP?« 

Impression

Les partenaires de cette rencontre ont été SOGET,  HAROPA et Le PORT AUTONOME DE POINTE NOIRE.

Animée par Hervé Deiss, Rédacteur en chef du JMM en présence de nombreux opérateurs et acteurs des relations maritimes entre la Côte Ouest de l’Afrique et l’Europe.

020 JMM 2013

MSC représentée par Monsieur Alain Cazorla, CMA-CGM  représentée par Monsieur Mathieu Friedberg, BOLLORE représentée par Monsieur Olivier de Noray, HAROPA représenté par Monsieur Hervé Cornède, le PAPN (Port Autonome de Pointe Noire)  représenté  par Monsieur Jean-Marie Aniélé et SOGET représentée par Monsieur Pascal Ollivier, pour ce qui concerne les intervenants.

Pour que les navires de cette taille , avec leurs cargaisons , accèdent sur les ports de la côte ouest de l’Afrique, il faut en dehors des considérations techniques analysées par Yann Alix (fondation SEFACIL) et soulignées par Monsieur Aniélé (PAPN), que les marchés soient au rendez vous.

La situation actuelle et projetée de l’Afrique est encourageante par sa croissance soutenue, sa démographie en forte progression et son urbanisation qui engendrent des gisements de consommation conséquents, à condition, soulignent de nombreux participants qu’une « African Supply chain de services de transport intégré à destination des clients  » soit opérationnelle.

Des progrès ont eu lieu, la mise en place de Guichet Unique Portuaire, permet, comme le souligne Pascal Ollivier de la SOGET, de diminuer le temps de transit de la marchandise.

En conclusion un 16 000 EVP en Afrique c’est plutôt pour 2025, mais ce sera une réalité.

En revanche dans un terme plus proche, l’arrivée des navires de 8000 EVP est envisageable.

177 JMM 2013

René Muratore avec Pascal Ollivier et Manoka Nzuzi de IPLUS Consulting

087 JMM 2013

Pascal Ollivier de la SOGET

(Crédits photos JMM)