Deuxième édition des journées bleues de l’association Ruptur à Saint Nazaire

25 septembre 2019 à 18:08

 

C’est dans les murs en béton armé de la base sous-marine du Grand Port Maritime de St Nazaire que se sont tenues les deuxièmes journées bleues portées par l’Association Vendéo-Ligérienne mardi 24 septembre dernier.

L’Association MER, au même titre que nos amis de La Matière, était invitée par Cédric COUILLEAU de l’entreprise Planète Recyclage. Après des journées 2018 sous le signe de l’inspiration, ces deuxièmes journées avaient pour défi de présenter quelques réalisations concrètes.

A titre d’exemple, le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire (GPMNSN) et l’agglomération de Saint-Nazaire (CARENE) ont souhaités la mise en place d’un projet d’écologie industrielle sur la zone portuaire aval, c’est-à-dire la zone industrielle allant de la raffinerie Total à l’est à la zone industrialo portuaire de Saint-Nazaire à l’ouest. Après un diagnostic de 25 entreprises de la zone réalisée par Akajoule, quelques actions sont d’ores et déjà en cours de réalisation, parmi lesquelles : réseau de chaleur industrialo-urbain, potentiel de déploiement d’un « SmartGrid », station Gaz Naturel Véhicule, centrale photovoltaïque au sol, micro-algues…

4ème port de la façade atlantique, le GPMNSN est en pleine transition énergétique.

D’une manière générale, le territoire Vendéo-Ligérien est en cours de transformation. L’ouverture d’esprit et la volonté de transmettre un monde meilleur aux jeunes générations semblent ancrées dans l’ADN de bon nombre de dirigeants présents à St Nazaire. Cette journée a donné de l’espoir en l’humanité dans un lieu marqué par la Seconde Guerre Mondiale et les conflits entre les peuples. Avouez que cela ferait croire en l’Homme…