Le Groupe SARRION s’engage pour la mobilité

23 juillet 2020 à 16:08
L’image contient peut-être : texte
Membre de l’Association MER, le Groupe Sarrion s’engage en faveur de la mobilité de ses salariés

La parole aux TPE PME

22 juillet 2020 à 09:35

Pourquoi la France doit soutenir l’écologie industrielle et territoriale ?

« En mai 2020, l’enquête « La Parole aux TPE PME » était relayée sur le réseau Synapse (Le réseau national des acteurs de l’écologie industrielle et territoriale) , pour recueillir la parole des petites et moyennes entreprises sur la crise sanitaire et sur leurs engagements possibles pour le « monde d’après ».

Trafics juin 2020

16 juillet 2020 à 18:34

Le mois de juin 2020 est en forte progression (+35,10 %) par rapport à juin 2019. Il s’établit à 816 k tonnes contre 604 k tonnes pour juin 2019.
En cumul nous sommes à 4 931 k tonnes , en progression de 7,7 % par rapport à 2019. Les céréales sont toujours en progression (+30,5%). Une bonne surprise, la filière des produits pétroliers devient positive (+2,5%). Ce qui reste préoccupant c’est que toutes les filières hors céréales et produits pétroliers sont en  régression: les produits forestiers et papetiers (-16,1 %), les produits du BTP (-20,3 %), les vracs agricoles (-8,6 %) et la filière « Autres » (-34,4 %).
Le nombres d’escales cumulées s’élève à 464 contre 521 en 2019 soit une baisse de 10,9 %. Le nombre d’EVP est en diminution ( -42,1 %); ce qui est pénalisant pour les opérateurs portuaires c’est qu’au mois de juin il n’y a eu que 6 EVP qui ont transité au port! L’import représente 50 % du tonnage global (-8,6 %) ainsi que l’export , en progression de 30,9%.

Tour d’horizon des différentes filières sur le port de La Rochelle

7 juillet 2020 à 11:04

Chapitre 6 : Importations de bois tropicaux

Jean-Christophe Gonzales ( Scierie Atlantique) communique son sentiment, sur l’activité de la filière des « importations de bois tropicaux » pendant la crise du COVID 19 :

Il y a 2 axes de clientèles :

  • Les « industriels » (utilisateurs)
  • Les distributeurs .

Les premiers, représentants les débouchés les plus importants, se sont arrêtés, en grande majorité, volontairement ou non, , ce qui a fait perdre 3 mois d’activité dans ce  domaine .

Tour d’horizon des différentes filières sur le Port de La Rochelle

30 juin 2020 à 10:49

Chapitre 5 : Manutention portuaire

Vous trouverez ci-dessous l’analyse de François Georges KUHN, manutentionnaire sur le Port de La Rochelle qui revient sur les 6 mois écoulés

« L’exercice budgétaire reste toujours un exercice compliqué mais cette année tout spécialement.

2019 s’est clôturée dans un climat social tendu avec les grèves liées aux mouvements des Gilets Jaunes, accompagnées d’une météo très capricieuse qui a affecté le bon déroulement de nos opérations. Sans transition, nous avons entamé l’année 2020 avec de nouvelles perturbations liées aux grèves de la réforme des retraites.

Et nous voici maintenant affecté par une crise sanitaire sans précédent…!

Le Grand Port Maritime de La Rochelle est la cible d’attaques par des groupes politiques

27 juin 2020 à 11:44

@ Ports et Corridors

Le 22 juin 2020 Hervé DEISS publie l’article ci-après dans Ports et Corridors concernant les critiques à l’encontre du GPM La Rochelle dénoncées par la communauté portuaire.

« Pour contrer ces attaques, l’Union maritime de La Rochelle a répondu.
La période est propice à toutes les attaques. À La Rochelle, avec le second tour des municipales arrivant, des groupes politiques et associatifs ont dénoncé certaines actions du projet « Port Horizon 2025 » du GPM de La Rochelle.

La Place portuaire prise pour cible

20 juin 2020 à 10:51

Le Port et la communauté portuaire font depuis quelques temps l’objet de propos plus ou moins partiaux et erronés, entendus ou lus lors de débats ou tribunes.
L’Union Maritime souhaite, par ce communiqué de presse diffusé aux médias locaux, rétablir un certain nombre de vérités simples, et plus encore affirmer à nouveau son engagement pour un développement, raisonné et raisonnable, des entreprises et des activités portuaires.
Cet ensemble portuaire constitue l’un des poumons économiques fort et dynamique de la ville de La Rochelle et de la région, et nous souhaitons continuer dans cette voie.

Francis Grimaud, René Muratore et le Comité de Direction.

Lire ci-après le communiqué de presse

Tour d’horizon des différentes filières sur le Port de La Rochelle

19 juin 2020 à 10:15

Chapitre 4 :  Filières granulats et produits du BTP

Mathieu LERAT, DTM et Daniel CONTURIE SABLIMARIS apportent leurs éclairages sur les granulats, Ahmed MANSOURI , EQIOM pour les produits cimentiers :
Pour Mathieu Lerat, « Pour ce qui est des activités extractives, tombée à « 0 » au 16 mars, la demande des terminaux à progressivement augmentée en pente régulière jusqu’à dépasser les prévisions budget à partir de la troisième semaine de mai.
La demande visant à maintenir ou refaire des stocks au début du printemps atteint désormais presque les limites techniques tant au niveau des rotations des navires en propre et affrétés que des capacités d’accueil et traitement des réceptionnaires.

Trafics mai 2020

17 juin 2020 à 09:47

 

Le mois de mai 2020 est en progression (+0,57 %) par rapport à celui de mai 2019. Il s’établit à 734 k tonnes contre 730 k tonnes pour mai 2019.
En cumul nous sommes à 4 115 k tonnes , en progression de 3,5 % par rapport à 2019. Toutefois ce qui est préoccupant c’est que toutes les filières hors céréales sont en régression: les produits pétroliers (-0,5 %), les produits forestiers et papetiers (-23,3 %), les produits du BTP (-30 %), les vracs agricoles (-5,5 %) et la filière « Autres » (-31,3 %); par contre la filière céréales et oléagineux croit de 24,2 %.
Le nombres d’escales cumulées s’élève à 390 contre 444 en 2019 soit une baisse de 12 %. Le nombre d’EVP est en diminution ( -17,7 %). L’import représente 48 % du tonnage global (-11,6 %) et l’export 52 %, en progression de 23,5%.

Tour d’horizon des différentes filières sur le Port de La Rochelle

16 juin 2020 à 06:00

Chapitre 3 : Filière pétrolière

Point sur l’impact du COVID 19 sur l’activité pétrolière SDLP.

Le dépôt n’a pas subit d’arrêt durant cette période de confinement.
En effet, la filière énergie dans sa globalité faisait partie des exceptions dans les dispositifs mis en place par l’état et le télétravail n’était pas envisageable pour la majorité des personnels de l’entreprise.
Nous n’avons ainsi pas eu besoin de mettre en place le chômage partiel.