Démarche « Marketing Territorial » engagée à La Rochelle

10 juin 2015 à 09:30

La Communauté d’Agglomération et ses partenaires ont engagé, à La Rochelle, une démarche de « marketing territorial » devant se traduire à l’automne dans une stratégie d’attractivité  et la création d’une « marque de territoire ». Cette démarche s’intègre dans le cadre du projet européen AT-brand (1).

Le portrait identitaire du territoire rochelais a été réalisé par Sophie de Paillette du cabinet CoManaging. La restitution de ce portrait a été faite de 19 mai 2015 au forum des Pertuis avec une très forte participation du public. L’attractivité d’un territoire nécessite de fédérer tous ses acteurs pour qu’ils parlent d’une même voie.  La méthode employée a été structurée autour de 4 groupes de discussion, de 115 experts interrogés et d’un questionnaire qui a été rempli par 2 000 personnes.

La première perception du territoire est sensorielle: c’est « la lumière (qui) est considérée comme très identitaire ». Vient ensuite le cadre de vie qui est considéré comme déterminant. La communauté rochelaise est forte, elle a un égo surdimensionné mais assumé autour de symboles qui font l’unanimité, comme le stade rochelais et les Francofolies notamment. Toutefois « comme une belle endormie, une enfant gâtée, La Rochelle est dépeinte en attente de redynamisation ».


(1) AT-brand : Approuvé en décembre 2013, le projet ATBRAND,  dirigé par Dublin, débutera cette année. Financé par le Programme FEDER- Espace Atlantique, cette initiative compte comme partenaires à la Conférence des Villes de l’Arc Atlantique, Cardiff, Liverpool, Faro, San Sebastian et La Rochelle pendant dix-huit mois.

sources : Sud Ouest du 20 mai 2015 – article signé Philippe Baroux

                    Le pointcommun n° 95 juin 2015