Le gaz un accélérateur de la transition énergétique

6 avril 2018 à 10:19

La démarche « Matières, Energies Rochelaises« , par l’intermédiaire de son animateur, était invitée à un débat d’experts du gaz dans le transition énergétique, organisé le 4 avril dernier à l’aquarium de La Rochelle.

Ce débat est à mettre à l’initiative de l’ONG Green Cross (ONG focalisée sur la transition écologique), dans le cadre de ses travaux sur « le gaz, un accélérateur de la transition énergétique ».

Green Cross International, ou Croix verte internationale, est une organisation non gouvernementale internationale à but environnemental, fondée le 20 avril 1993 à Kyōto, à la suite du Sommet de la Terre qui a réuni les Nations unies à Rio de Janeiro en 19921. Mikhaïl Gorbatchev, ancien dirigeant de l’URSS, en est le fondateur et l’actuel président.

A travers cette étape à la Rochelle, et en présence de la vice-présidente de Région Françoise Coutant, l’objectif fut articulé autour de

3 thématiques essentielles :

 – Les mesures à entreprendre pour une transition énergétique réussie sur le territoire, exploitant le plein potentiel de l’innovation et des technologies, de l’efficacité énergétique et des renouvelables, et la complémentarité des réseaux de gaz et d’électricité,

– Sur le maritime et l’escale, les enjeux et évolutions nécessaires en particulier pour le trafic marchandises et de passagers.

– D’une manière plus globale, la capacité à fournir des inputs de contenu utiles pour l’actualisation de la loi de transition énergétique, avant mars 2018.

Une note a été produite par Green Cross, qui sera largement actualisée en fonction des travaux et d’autres débats actuellement conduits sur le territoire. La note est consultable ici : http://gcft.fr/WP/transition-energetique-le-gaz-un-accelerateur-indispensable/

Le Grand Port Maritime de La Rochelle et ses entreprises, par le biais de leurs activités et des marchandises qu’elles font arriver et partir par La Pallice (céréales, alimentations animales etc.), peuvent et doivent participer à la l’émergence du gaz dans la transition énergétique. Une étude de faisabilité technico-économique portant sur une unité de méthanisation en cours de lancement devra le prouver.