M.E.R et Mobilité

27 février 2018 à 09:55

Vendredi 23 février dernier, se tenait pour la première fois le groupe de travail « mobilité durable » de la démarche d’EIT « Matières, Energies Rochelaises ». Au menu, la restitution du questionnaire mobilité à destination des entreprises de La Pallice qui avait pour but l’identification des principaux enjeux (mobilité des salariés, déplacements intraportuaires et déplacements des marchandises) et d’en pointer les priorités.

Il ressort du questionnaire deux priorités pour les entreprises qui y ont répondu. D’une part, une vaste réflexion quant à la mobilité de nos salariés venant chaque jour à La Rochelle ouest doit être enclenchée. D’autre part, les déplacements alternatifs à l’intérieur de l’enceinte portuaire doivent être encouragés.

Coût du carburant, temps passé dans les bouchons, pollution de l’air… les raisons ne manquent pas pour se déplacer autrement.

De plus en plus de solutions alternatives existent, comme :

  •  Le vélo, idéal pour les courtes distances. Il est, pour des trajets allant jusqu’à 5 km, plus rapide que la voiture, sans les problèmes de stationnement. C’est aussi l’idéal pour se maintenir en forme et bonne santé : contrairement aux idées reçues, l’exposition à la pollution est deux à trois fois plus faible qu’en voiture pour certains polluants. Vélo en libre-service de la Communauté d’agglomération de La Rochelle, vélo à assistance électrique, etc.
  •  le covoiturage : il existe plus de 200 services de covoiturage organisé. Internet mobile et géolocalisation ouvrent de nouvelles opportunités pour se déplacer autrement. Une plateforme propre à la zone de l’ouest Rochelais est à étudier.
  •  l’autopartage : la CDA de La Rochelle propose un service d’autopartage (Yelo Mobile). Mais l’autopartage, c’est aussi la location de voiture entre particuliers qui connaît un véritable essor (apparus il y a 2 ans, les plateformes de location de voiture entre particuliers comptent aujourd’hui 25 000 véhicules disponibles et 100 000 utilisateurs) ou encore le partage entre voisins, famille, amis (70 000 personnes pratiqueraient l’autopartage dans la sphère privée).
  •  mobilité électrique: 9 véhicules électriques circulent d’ores et déjà sur le domaine portuaire: PALR, BLP, Hangar 27). Il faut accompagner celles et ceux qui veulent développer ce mode de mobilité propre.

Le Ministère de la transition écologique et solidaire met en place, depuis plusieurs années, des aides pour favoriser l’acquisition de voitures, camionnettes et 2-3 roues électriques:

  • Le bonus écologique dont le montant est établi en fonction du niveau d’émissions de CO2 du véhicule neuf :

            – 6 000 € (dans la limite de 27 % du coût d’acquisition) pour l’achat ou la location de longue durée (+ de 2 ans) d’une voiture particulière ou d’une camionnette émettant de 0 à 20 grammes de CO2/km (véhicule électrique) ;

           – 1 000 € pour l’achat ou la location de longue durée (+ de 2 ans) d’une voiture particulière ou d’une camionnette émettant de 21 à 60 grammes de CO2/km (véhicule hybride rechargeable).

            Attention : les véhicules diesels ne sont pas éligibles au bonus.

  • La prime à la conversion qui  peut être cumulée avec le bonus. L’aide peut ainsi atteindre 10 000 €, si l’achat d’un véhicule s’accompagne de la mise au rebut d’un vieux véhicule diesel, mis en circulation avant le 1er janvier 2006 :

          – 4 000 € pour un véhicule neuf acheté émettant de 0 à 20 grammes de CO2/km (véhicule électrique) ;

          – 2 500 € pour un le véhicule neuf acheté émettant de 21 à 60 grammes de CO2/km (véhicule essence hybride rechargeable).

Plus d’infos: https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/Bonus%20%C3%A9cologique%20-%20PAC%20-%20misenpage.pdf«