5ième Copil M.E.R

15 janvier 2018 à 21:28

Vendredi 12 janvier dernier se tenait le cinquième comité de pilotage de la démarche « Matières, Energies Rochelaises » (M.E.R), co-conduit par le Grand Port Maritime de La Rochelle et l’Union Maritime.

Cette réunion fut l’occasion d’effectuer un bilan de l’année 2017 et de dresser quelques perspectives pour l’année 2018. Aux        côtés de nos deux partenaires que sont l’ADEME et la Région Nouvelle-Aquitaine, figuraient autour de la table le bureau d’études GIRUS, le groupe Sup de Co La Rochelle et la Communauté d’Agglomération Rochelaise.

L’année 2017 qui vient de s’achever fut riche pour l’écologie industrielle portuaire à La Rochelle. Outre une notoriété de plus en plus importante sur le territoire régional et national (cf les brèves concernant cette thématique (1)), un certain nombre de projets émanant de cette démarche voient leur tournure prendre forme. Il en va ainsi de sujets tels que la valorisation énergétique de la biomasse, solarisation (base sous-marine, projets sur de nouveaux hangars), la récupération des eaux de pluie à des fins de process, du recyclage des matériaux et d’une meilleure collecte des résidus de cargaison.

Autre sujet discuté, une réunion sur la mobilité et les déplacements se tiendra le 23 février prochain. Elle aura pour but de réfléchir, avec les entreprises membres, à de nouveaux modes de déplacements (comme le covoiturage) pour les salariés de la place portuaire et de l’utilisation de carburants alternatifs par les acteurs portuaires. Un questionnaire sera tout prochainement envoyé aux entreprises afin de connaitre le plus finement possible leurs besoins. A l’instar de la réussite du réseau « Cap sur l’économie portuaire », la CDA de La Rochelle sera à nos côtés.

En 2017, les 9 groupes de travail se sont réunis 24 fois. Cela montre bien la volonté de la communauté portuaire, de se saisir des sujets écologiques et économiques. L’année 2018 verra cette dynamique se renforcer avec l’aboutissement de plusieurs études de préfaisabilité dont il sera bientôt question. Enfin, un moment d’échanges fut consacré à la bonne nouvelle arrivée le 5 janvier dernier, à propos de l’appel à manifestation d’intérêt lancé par la Caisse des dépôts. En effet, la CDA de La Rochelle, associée à la Ville, l’Université, Atlantech et Port Atlantique La Rochelle ont vu leur candidature du territoire sous l’intitulé « La Rochelle 1er territoire littoral zéro carbone », être retenu. Rappelons que cette candidature porte sur des enjeux majeurs pour répondre aux questions climatiques urgentes comme la relation entre le carbone et l’océan, les mobilités durables, les énergies renouvelables, la rénovation du bâti public et privé pour l’efficience énergétique et l’écologie industrielle avec le traitement des déchets et les circuits locaux de recyclage.

Le territoire Rochelais fait aujourd’hui partie des 24 dossiers retenus sur 113 déposés et les 40 auditionnés. Il bénéficiera en 2018 de 400 000 € de financements d’études pour en approfondir les modalités et la réussite. Une 2ème sélection aura lieu au 2ème semestre 2018 à l’issue de laquelle 10 lauréats seront définitivement choisis.


(1) 19 mai 2016 : Ecologie Industrielle et Territoriale

25 juillet 2016 : Lancement de la démarche EIT à La Rochelle

29 juillet 2016 : Diagnostic de l’EIT

22 octobre 2016 : Copil démarche EIT

3 décembre 2016 : animer une démarche d’Ecologie Industrielle et Territoriale

26 décembre 2016 : Ecologie Industrielle et Territoriale

23 mars 2017 : Groupe de travail Eau

11 novembre 2017 : Atelier Inter-Régional en EIT

25 novembre 2017 : Lancement de l’éco-réseau d’entreprises à Rochefort

12 décembre 2017 : Matinée thématique : faites des économies d’énergie