Trafics année 2017

17 janvier 2018 à 14:54

Le tonnage du mois de décembre 2017, soit 843 k tonnes, est en progression de 5,1% par rapport à décembre 2016; trois filières  progressent, les céréales, les produits forestiers & papetiers et la filière « Autres », par contre les filières de produits pétroliers, des vracs agricoles et des produits du BTP sont en légère régression sur le mois de décembre.  En cumul la situation s’améliore lentement puisque nous finissons l’année à -7,2% par rapport à 2016: soit 8 567 k tonnes contre  9 229 k tonnes l’année passée. Les filières à l’origine de cette baisse sont, de nouveau, les céréales et oléagineux (-15%), les produits pétroliers (-8,7%), les produits forestiers et papetiers (- 10,4%) et les produits autres (-45,6%). Par contre les vracs agricoles progressent de 25,3% ainsi que les produits du BTP +13,3%.

Le nombre d’EVP est également en retrait de 30,1% (en cumul) ainsi que le nombre d’escales (-3,4%). L’import qui représente 61% du tonnage global en cumul est en diminution de 1,9% et l’export de 14,4% conséquence de la mauvaise campagne céréalière.

Cependant la Direction du port est optimiste : »Le niveau de trafic 2018 devrait être très bon, avec une croissance attendue à deux chiffres, confirmant la tendance d’évolution dynamique de l’activité portuaire rochelaise ». (CP du 17/1/2018).

 

Un projet de beau livre sur le Port de La Rochelle

16 janvier 2018 à 17:09

 

Lundi 15 janvier s’est tenue une rencontre organisée par l’UMLR- l’Union Maritime de La Rochelle- et les Éditions Sud Ouest pour présenter le projet de livre qui sera publié en 2019-2020, pour les 130 ans du port. Les adhérents de l’UMLR avaient étaient conviés et sont venus nombreux.

 Marie Cardinaud, éditrice, et Philippe Baroux, journaliste-auteur, ont présenté les grandes lignes de ce projet : un beau livre relié, illustré de photos grand format, pour montrer et faire comprendre de manière accessible au grand public le port de La Rochelle aujourd’hui. Comment ça marche, quels sont les métiers du port, quels sont les produits qui y transitent… Toutes ces richesses qui font le quotidien des « gens du port », mais qui ne sont pas forcément connues ni comprises des Rochelais. Cela leur permettra, même s’ils le savent déjà avec les chiffres, de mieux en comprendre l’histoire et les enjeux et d’en être fiers !

Le MEDEF 17 visite Port Atlantique La Rochelle

16 janvier 2018 à 16:17

Le 16 janvier 2018, 34 entreprises, membres du MEDEF 17, ont visité  Port Atlantique La Rochelle. Cette délégation, accompagnée par Martial Pesant, délégué général du MEDEF et Teddy Morisseau, chargé de la communication & animation, a été reçue par Francois-Georges Kuhn, Président de l’ entreprise F.A.S.T (Groupe Maritime Kuhn) et René Muratore, secrétaire général de l’Union Maritime et Président du Conseil de Développement de Port Atlantique La Rochelle.

SRADDET, ensemble imaginons la Nouvelle-Aquitaine

16 janvier 2018 à 14:50

Réunis à Poitiers lundi 15 janvier, une centaine d’acteurs de la région travaillaient sur le volet climat air Énergie du SRADDET et réfléchissaient à la production électrique par les énergies renouvelables.

Pour mémoire, le SRADDET est le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires que, conformément à la loi NOTRe du 7 août 2015, chaque Région doit élaborer pour réduire les déséquilibres et offrir de nouvelles perspectives de développement et de conditions de vie.

 Engagés de longue date pour le développement durable, les territoires de la Région Nouvelle-Aquitaine disposent d’atouts qui tiennent à la géographie, à l’Histoire et à la richesse de l’écosystème socio-économique :

5ième Copil M.E.R

15 janvier 2018 à 21:28

Vendredi 12 janvier dernier se tenait le cinquième comité de pilotage de la démarche « Matières, Energies Rochelaises » (M.E.R), co-conduit par le Grand Port Maritime de La Rochelle et l’Union Maritime.

Cette réunion fut l’occasion d’effectuer un bilan de l’année 2017 et de dresser quelques perspectives pour l’année 2018. Aux        côtés de nos deux partenaires que sont l’ADEME et la Région Nouvelle-Aquitaine, figuraient autour de la table le bureau d’études GIRUS, le groupe Sup de Co La Rochelle et la Communauté d’Agglomération Rochelaise.

Port Horizon 2025

13 janvier 2018 à 11:44

Ce fut le thème du petit déjeuner portuaire organisé le 12 janvier 2018 à la Maison du Port. L’enjeu est d’importance car le Port est un véritable levier de développement pour le territoire sachant que le fret maritime, qui représente déjà 90% du transport de marchandises, devrait croître de 3,6% par an jusqu’en 2040. Il convient donc d’aménager le Port afin notamment de s’adapter aux dimensions des navires de nouvelle génération. Nous disposons déjà d’un atout majeur du fait que nous sommes un port en eau profonde accessible 24h/24 et 7j/7.

Rappelons que le Port de commerce de La Rochelle est le premier port français d’importation des produits forestiers, le second port français pour l’exportation des céréales et le second port européen d’importation de pâte à papier.

La Grande Histoire vue de la MER

5 janvier 2018 à 09:36

« Qui tient la mer tient la terre« , Christian Buchet nous raconte dans son livre  « La grand histoire vue de la mer« , l’importance passée et future de la relation des nations à la mer. La mer est  « le moteur de l’histoire, l’accélérateur du développement économique et du rayonnement politique à l’échelle du monde » (1).

Traditionnellement l’histoire de l’humanité vue de la terre, des nations, se découpe en quatre périodes : l’Antiquité, le Moyen Age, l’Epoque Moderne (XVI-XVIII) et l’Epoque Contemporaine. Ce découpage centré sur l’Occident reste imparfait car il néglige les réalités historiques d’autres zones géographiques comme l’Asie ou l’Océanie. Alors que l’espace marin est un trait d’union et l’espace, par excellence, des échange qu’ils soient d’ordre commercial, culturel, scientifique.

Vu du côté de la mer ces 4 périodes se regroupent en deux temps :

  • Le temps de la Méditerranée: il correspond aux périodes Antique et Médiévale. Elle ouvre de manière forte le commerce des marchandises,
  • Le temps de l’Atlantique: il s’ouvre entre 1 488 et 1 492, par dans un premier temps la découverte du Cap de Bonne Espérance qui ouvrit une route maritime vers l’Orient et, dans un second temps, l’atteinte de l’Inde par Vasco de Gama, donnant une primauté économique du monde Atlantique.