La coopération interportuaire

29 mai 2015 à 14:36

Les jeudis « d’AGIF+ »(1) ont organisé, le 28 mai 2015, une réunion sur le thème de la « Coopération interportuaire » avec la participation de Mme Anne GALLAIS BOUCHET d’ISEMAR (2) et de Mr Romuald LACOSTE du CEREMA (3). Les objectifs de cette coopération entre autorités portuaires sont multiples : reconnaissance du statut d’interlocuteur par les instances européennes et professionnelles, réduction des coûts de fonctionnement, accroissement des compétences à coût constant, améliorer les modalités d’accueil des entreprises, simplification des conditions du passage portuaire et augmentation de la qualité des dessertes.

Les domaines de cette coopération entre les établissements publics portuaires  concernent aussi bien le commercial que la logistique (mise en œuvre d’infrastructure et de services communs), les ressources humaines, l’industriel (entretien, maintenance et réparation des équipements) et le stratégique (répartition des investissements).

Plusieurs exemples existent en Europe : « North Adriatic Port Association » entre Trieste, Venise, Koper, Rijeka, « Seanergy Ports » dont les partenaires sont Ostende, Ramsgate, Newhaven, Redsburg, Brunsbüttel, « Niedersachsen Ports Gmbh & Co KG » qui concerne 15 ports en Allemagne, « Associated British Ports holding » regroupant 21 ports au Royaume-Uni.

En France, cette coopération s’articule autour des CCI (Conseil de Coordination Interportuaire) qui sont au nombre de deux : celui regroupant les ports sur l’estuaire de la Seine (HAROPA) et celui de la façade Atlantique autour des trois GPM de Nantes St-Nazaire, La Rochelle et Bordeaux, mais pouvant également concerner les ports de Saint Malo,Brest, Lorient et Bayonne.

Autant le GIE HAROPA est en déploiement, rien de concret ne se passe sur la façade Atlantique, ou l’on constate la faiblesse de la coopération par l’absence de volonté, par le jeu des personnes et le manque de financement.


(1) AGIF + : Atlantique Gestion Informatisée du Fret, SAS créée en 2003 par la place portuaire de Nantes Saint Nazaire représentée par l’Union Maritime Nantes Ports (UMNP), le syndicat des entrepreneurs de manutention (SEMP), le syndicat des agents consignataires de navires (SACN), la fédération des entreprises de transport et de logistique de France (TLF) et le GPM de Nantes saint Nazaire. AGIF+ organise des moments d’échanges et d’informations, les « Jeudis d »AGIF+ », qui ont pour but de rassembler les membres de la communauté portuaire afin de discuter des développements technologiques liés à leur compétitivité.

(2) ISEMAR : institut Supérieur d’Etudes Maritimes Nantes Saint Nazaire. C’est une centre de recherche , d’expertise , d’information en économie du transport maritime localisé dans la métropole Nantes Saint Nazaire. Il est dirigé par Paul TOURRET et Anne GALLAIS BOUCHER, chargée d’études. Il publie régulièrement ds notes de synthèse, des cartographies… www.isemar.asso.fr

(3) CEREMA :  Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement. Établissement public à caractère administratif (EPA), sous la tutelle conjointe du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et du ministère du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité, le Cerema développe des relations étroites avec les collectivités territoriales qui sont présentes dans ses instances de gouvernance.   www.cerema.fr