Economie Circulaire et stratégies portuaires

28 avril 2015 à 10:00

L’économie circulaire est essentielle dans le processus national de transition écologique de notre modèle sociétal. Elle repose sur trois domaines d’action :

  • la gestion des déchets,
  • l’offre des acteurs économiques,
  • la demande et le comportement des consommateurs.

Les enjeux de l’économie circulaire consistent en une meilleure gestion des ressources et le développement de nouvelles opportunités économiques.

« Les ports sont au cœur de l’économie circulaire car ce sont des systèmes complexes, à l’interface entre le maritime et le terrestre, et exposés à de nombreuses contraintes. Les ports devront se positionner comme territoires stratégiques pour la mise en œuvre de l’économie circulaire, la transition écologique et énergétique devant être vue comme une opportunité et non une contrainte. » (1)

A noter que la place portuaire rochelaise est engagée dans cette démarche, notamment à travers une action du plan stratégique 2014-2019 consistant à « poursuivre l’amélioration de la performance environnementale de la place portuaire »; action qui fera partie des engagements des entreprises lors de l’élaboration de la charte de développement durable de la place portuaire.

Un exemple d’économie circulaire dans l’enceinte portuaire : la Scierie Atlantique et la société Atlanwood. La scierie fait du sciage à façon pour les importateurs de bois et utilise la sciure pour l’alimentation des séchoirs et par la technique de l’aboutage récupère des chutes de bois pour en faire des pièces utilisées par Atlanwood qui fabrique des articles en bois.

Par ailleurs en novembre 2014, le Grand Port Maritime de La Rochelle et l’Union Maritime de La Rochelle ont répondu à la manifestation d’intérêt pour l’ « Ecologie Industrielle et Territoriale en Poitou-Charentes » soulignant ainsi l’engagement de la communauté portuaire.


(1) Nicolas MAT, extrait de sa conférence à l’UPF en mars 2015 sur l’économie circulaire et territoires portuaires. A noter la parution d’une note stratégique et prospective »Economie circulaire et stratégies portuaires » de Nicolas MAT (Mines Alès) avec la collaboration de Juliette Cerceau (PACTE) et le soutien de la fondation SEFACIL (Yann Alix).

A paraitre à l’automne 2015 un ouvrage collectif sur  » Economie circulaire & écosystèmes portuaires » collection Océanides de la fondation SEFACIL.( http://www.sefacil.com/)