Conférence pour le fret ferroviaire

26 avril 2014 à 13:03

Le Ministre Cuvillier a installé le 18 septembre une conférence périodique pour la relance du fret ferroviaire. A l »issue de cette première conférence, cinq groupes de travail ont été mis en place dont un concernant les Grands Ports Maritimes (GPM) avec comme thématique « Comment faire des Ports français des points d »entrée du fret européen et inscrire le mode ferroviaire dans la politique nationale portuaire ».

Ce  groupe de travail  présidé par Jean-Claude Terrier, Président de l »UPF (Union des Ports de France) avec pour rapporteur  Philippe Guillard, Directeur des Opérations Portuaires du GPM LR, a réuni des représentants des ports, des principales entreprises ferroviaires, des chargeurs, des régions, de Réseau Ferré de France, et de l »Etat. Fin janvier dernier, il a rendu ses propositions au Ministre délégué chargé des transports.

La seconde  conférence périodique a eu lieu le 12 février 2014. Philippe Guillard  a fait la restitution des propositions du Groupe de Travail au SITL (Semaine Internationale du Transport et de la Logistique) à Paris du 2 au 4 avril 2014.

Partant du constat d »un manque de visibilité concernant les capacités de circulation ferroviaire sur les axes structurant desservant les GPM, ces derniers sont dans l »incapacité de faire du ferroviaire un levier commercial. Pourtant les prés et post acheminements ferroviaires portuaires  sont essentiels à leur développement.

Le Groupe de Travail a ainsi proposé quatre axes de travail :

  • Faire des Ports des organisateurs de trafic ferroviaire  par une réservation des capacités de circulation sur les axes structurant les desservants,
  • Conserver la connexion ferroviaire avec les clients des Ports, avec pour objectif d »assurer la pérennité des voies dédiées fret du RFN (Réseau  Ferré National), desservant les clients des GPM,
  • Créer une coordination Port-Région-RFF autour du fret ferroviaire pour le transport de marchandise. Il semble, en effet, important que les Ports, les Régions , présentes dans leur hinterland, et RFF (Réseau Ferré de France) partagent les problématiques d »infrastructure qui sont de nature à contraindre son développement.
  • Accélérer les projets portuaires de modernisation ferroviaire et réaliser les travaux de modernisation dans ce domaine dans un calendrier conforme aux projets de développement des différents GPM.

Ces quatre axes de travail se déclinent en une dizaine d »actions. Image2